Aikijo

Dans notre école, l’apprentissage des armes n’est pas réservé aux seuls anciens, mais commence dès le début de la pratique.

L’apprentissage des armes développe la précision et la vigilance et permet de travailler dans des espaces et des temps différents de ceux de l’aiki tai (pratique à mains nues).

Prolongement »yin »de l’aikitai, l’aikijô se travaille dans notre école avec un jô, (bâton en bois d’une longueur de 1m28). L’aikijô est l’élément « terre » de la pratique de l’aikido.

L’aikijô est différent du Jodo (escrime au Jo) qui est essentiellement basé sur des techniques de défense contre un sabre. Sa compréhension passe par le travail et l’intégration des déplacements.

L’aikijô, c’est avant tout la terre, la relation de l’homme à la terre.

En aikijo, les 3 frappes de bases sont :

Choku tsuki : frappe au cœur
Kaeshi tsuki : frappe au temporal
Furikomi tsuki : frappe au menton
Le travail s’organise sous formes de kihon avec un partenaire, et d’enchainements à 2, 3 ou 4 attaquants.

Il existe également une pratique du jô avec un partenaire sans arme, appelée jôdori.